Qu'est-ce qu'un gestionnaire immobilier ? - SGL

Qu’est-ce qu’un gestionnaire immobilier ?

Professionnel de l’immobilier, le gestionnaire immobilier peut se voir confier de nombreuses missions souvent complémentaires. Il peut tout à la fois être gestionnaire locatif, gestionnaire de patrimoine immobilier, syndic de copropriété ou gestionnaire de portefeuille. Il exerce en agence ou en tant qu’indépendant.

Quel est le rôle du gestionnaire immobilier ?

Gestionnaire de patrimoine immobilier, gestionnaire locatif, gestionnaire de copropriétés ou encore syndic, le rôle du gestionnaire immobilier est en réalité bien plus étendu qu’on ne pourrait le croire. Au quotidien, il travaille pour le compte de particuliers ou de sociétés et s’occupe de plusieurs biens à la fois et/ou d’immeubles. Il peut aussi prendre en charge un portefeuille de logements pour en assurer la gestion locative. Dans tous les cas, ses connaissances du droit, du juridique, de la fiscalité et des règles patrimoniales lui permettent d’intervenir avec beaucoup de polyvalence sur un large éventail de missions.

Quelles sont ses missions ?

La gestion courante, comptable, technique ou encore juridique d’un patrimoine immobilier ou d’une copropriété requiert du temps et des connaissances précises. Pour cette raison, le gestionnaire immobilier se voit confier des missions variées, qui dépendent du besoin de ses clients. S’il s’occupe de la gestion d’un portefeuille d’immeubles ou de biens, ses missions sont les suivantes :

  • Organisation des visites,
  • Sélection des candidats,
  • Appel et encaissement des loyers,
  • Gestion des relances et des impayés,
  • Maîtrise d’ouvrage pour les travaux d’entretien et de rénovation.

Les biens et immeubles concernés peuvent à la fois être des logements, des résidences, des entrepôts, des locaux, des bureaux, etc.

Le gestionnaire immobilier peut également jouer le rôle de syndic pour une copropriété. Dans ce cas, il s’occupe notamment de :

  • Gérer financièrement et administrativement la copropriété,
  • Piloter les travaux,
  • Gérer les appels d’offres et la sélection des artisans,
  • Convoquer et organiser les assemblées générales,
  • Faire voter et appliquer les résolutions.

Découvrez également le métier de gestionnaire d’actifs immobiliers

Comment se rémunère le gestionnaire immobilier ?

La rémunération du gestionnaire immobilier varie selon qu’il exerce sa profession en agence ou de façon indépendante. Dans ce cas, il perçoit généralement des commissions récurrentes en fonction des missions qui lui sont confiées. Ces commissions peuvent également être assorties d’honoraires, en particulier chez les gestionnaires immobiliers indépendants. Les propriétaires préfèrent régler des honoraires, plus transparents que les commissions. Néanmoins, cette forme de rémunération ne concerne qu’environ 15 à 20 % des professionnels.

Lorsqu’il exerce en agence, le gestionnaire immobilier perçoit une rémunération moyenne de 2 300 €/mois brut et de 4 500 €/mois brut lorsqu’il est considéré comme senior.

Comment devenir gestionnaire locatif ?

Le gestionnaire locatif est un professionnel de l’immobilier. Pour cela, il doit être titulaire d’un diplôme et/ou pouvoir justifier d’années d’expériences, ainsi que de formations, dans le domaine. Il connaît parfaitement le droit ainsi que les aspects juridiques et administratifs de toute la sphère immobilière. Il assure également une veille constante du marché et des évolutions réglementaires. Mobile et disponible, le gestionnaire immobilier et locatif doit être à l’écoute de ses clients, rassurant et pédagogue. Bien que le métier de gestionnaire locatif soit accessible aux plus jeunes, de plus en plus d’agences exigent des formations allant jusqu’au master, ainsi qu’une expérience théorique, technique et pratique en raison de la forte concurrence.

Comment obtenir la carte G ?

La carte professionnelle est un sésame indispensable pour les professionnels de l’immobilier, afin qu’ils puissent exercer leur profession. Il existe la carte T (transaction), la carte S (syndic) et la carte G (gestion). Cette dernière est nécessaire lorsque l’agent immobilier ou l’indépendant souhaite assurer une mission de gestion locative et/ou de gestion immobilière. Elle lui permet notamment d’appeler et de collecter les loyers, les charges et les dépôts de garantie, en toute conformité. Tous les documents commerciaux de l’agence ou du mandataire doivent faire apparaître clairement le numéro de carte G. Cela représente une garantie et une sécurité pour le propriétaire.

Pour obtenir la carte G, le professionnel doit adresser un dossier complet à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) dont il dépend. Ce dossier doit comporter un extrait K ou Kbis de moins d’un mois, un extrait de casier judiciaire vierge (conformément à la loi Hoguet de janvier 1970), tout justificatif de formation professionnelle en immobilier ou à défaut, la preuve d’une expérience professionnelle probante, une attestation de garantie financière et une attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle. Le futur gestionnaire doit également pouvoir prouver qu’il n’a pas connu de faillite professionnelle ou n’est pas sous le coup d’une interdiction définitive d’exercer. Pour être complet, ce dossier doit également contenir le formulaire Cerfa 15312*01 « ACTIVITES IMMOBILIERES DE LA LOI HOGUET ».

BON À SAVOIR

La carte G est valable trois ans. Pour la renouveler, il faut remplir un nouveau dossier comprenant les mêmes pièces que pour une première demande et justifier d’heures de formation supplémentaires. Ces démarches doivent être effectuées au plus tard deux mois avant l’expiration de la carte.

Tout savoir sur la gestion locative

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES