Comment trouver rapidement un locataire en 5 étapes ? - SGL

Comment trouver rapidement un locataire en 5 étapes ?

La rentabilité d’un investissement locatif repose sur la possibilité de trouver rapidement un locataire. Cela permet de compenser tout ou partie des coûts liés à l’investissement (charges, mensualités du prêt immobilier). En outre, louer rapidement est l’une des conditions sine qua non de certains dispositifs de défiscalisation comme le Pinel. Voici nos cinq conseils pour louer rapidement votre bien.

1/ Déterminer le loyer du bien

Pour louer rapidement un appartement ou une maison, il est indispensable de fixer un loyer correspondant à la réalité du marché national, mais surtout local. Certes, il peut être tentant de déterminer un loyer qui vous permette de couvrir vos charges et/ou vos mensualités de crédit immobilier. Néanmoins, si celui-ci est trop élevé, plusieurs problèmes peuvent se poser :

  • Des délais de location plus longs que la moyenne ;
  • Une vacance locative et donc un manque à gagner ;
  • Le locataire qui rencontre des difficultés à se loger acceptera peut-être votre bien tout en continuant à chercher un bien moins cher ailleurs. Le turn-over sera donc plus important ;
  • Un loyer trop élevé peut attirer les personnes mal intentionnées et les fraudeurs et augmenter ainsi le risque d’impayés ;
  • L’une des solutions pour les propriétaires, de se prémunir contre les impayés, est de souscrire une GLI (garantie loyers impayés). Or, si le loyer est trop élevé, le nombre de locataires éligibles à cette assurance sera réduit.

Pour fixer un loyer juste, commencez par calculer votre rendement souhaité. Comparez ensuite les loyers des biens similaires proposés à la location dans votre périmètre. Cela peut se faire en simulant une recherche de location sur une plateforme en ligne par exemple. À noter que proportionnellement, le loyer d’un bien vide sera plus faible que celui d’un bien meublé.

BON À SAVOIR

En 2023, les villes et ETI (établissement public territorial) de Paris, Lille, Plaine Commune, Lyon, Villeurbanne, Est Ensemble, Montpellier et Bordeaux testent le dispositif d’encadrement des loyers. Il est donc toujours possible de fixer librement son loyer dans ces zones, mais celui-ci doit respecter le plafond imposé en fonction du type et de la taille du logement, de la nature de la location, de l’adresse et de la date de construction.

2/ Publier votre annonce sur les sites de petites annonces

Si vous gérez vous-même la mise en location de votre bien, la diffusion d’une annonce sur les sites dédiés semble être une étape incontournable. Puisqu’il n’est pas question d’exclusivité dans ce cas (contrairement à un mandat de location exclusif signé avec une agence immobilière), n’hésitez pas à diffuser votre annonce sur plusieurs plateformes. Si vous souhaitez éviter les spams, les arnaques ou les différents canaux de prise de contact, n’indiquez par exemple que votre adresse électronique ou votre numéro de téléphone. Vous pouvez également créer une adresse mail dédiée, afin de faire plus facilement le tri et identifier les demandes sérieuses.

3/ Trouver son locataire sur les réseaux sociaux

Pour trouver rapidement un locataire, vous pouvez également employer des méthodes modernes comme les réseaux sociaux. Attention toutefois aux paramètres de confidentialité de vos comptes en ligne. Diffuser une annonce immobilière sera plus efficace si vous pouvez choisir à qui vous l’adressez : vos amis et les amis de vos amis par exemple. Le bouche à oreille fera le reste.

4/ Rédiger une annonce complète et attrayante

On dit que la première impression est souvent déterminante. Dès lors, ne négligez pas l’importance d’une annonce immobilière complète et détaillée. Veillez également à apporter du soin à sa rédaction en évitant les fautes d’orthographe. Plusieurs détails sont importants :

  • La surface du bien ;
  • Sa nature (location vide ou meublée) ;
  • Le nombre de pièces ;
  • Ses éventuelles spécificités : balcon, terrasse, patio, garage, place de parking, orientation ;
  • Sa localisation approximative et son environnement (transports en commun, commerces, écoles, etc.) ;
  • Sa disponibilité ;
  • Les coordonnées du bailleur ;
  • Les éventuelles garanties demandées.

Certaines mentions sont, en outre, obligatoires. Veillez à les respecter pour être conforme à la réglementation :

  • Le montant du loyer et des charges ;
  • Le montant du dépôt de garantie ;
  • Le montant des dépenses théoriques de chauffage ;
  • Le classement énergétique du logement (DPE A à G). Si le bien est une passoire thermique (logements ayant une étiquette énergétique F ou G), la mention « Logement à consommation énergétique excessive » doit être précisée ;
  • Le classement du logement en fonction de son taux d’émission de gaz à effet de serre ;
  • Si le bien se situe dans le périmètre concerné par l’encadrement des loyers, il faut également indiquer le montant du loyer de référence majoré, le montant du loyer de base, ainsi que le montant du complément de loyer, si cela s’applique.

Ne négligez pas non plus les photos qui accompagneront votre annonce. Celles-ci permettent au futur locataire de se projeter. Veillez à réaliser des photos de qualité, mais néanmoins fidèles à la réalité. Faites attention à l’éclairage, privilégiez des photos présentant les pièces rangées et décorées. Enfin, ne proposez pas comme premier visuel une photo du monument le plus proche ou de la façade de l’immeuble.

5/ Déléguer la recherche de locataire à une agence

Trouver un locataire et assurer ensuite la gestion courante représentent des tâches chronophages, qui imposent en plus d’avoir quelques connaissances en matière d’immobilier et de réglementation. Dès lors, vous pouvez confier la publication d’annonces, la recherche des locataires et l’organisation des visites à un professionnel. Cette mission peut s’inscrire dans le cadre d’un mandat de location ou d’un mandat de gestion locative si vous souhaitez déléguer entièrement la gestion locative et les tâches administratives.

Vous définissez ainsi la date de mise en location souhaitée avec le professionnel ce qui vous permet de louer sans attendre, l’agent immobilier s’occupe de tout.

Comment trouver son locataire avec SGL ?

Les agences SGL reposent sur la force d’un large réseau de collaborateurs, tous experts dans leur domaine. Ayant à cœur de défendre les intérêts de leurs clients, ils assurent la mise en location rapide des biens qui leur sont confiés. Grâce à un dispositif publicitaire complet et à un process strict de visites et d’état des lieux, vous limitez votre taux de vacance locative et bénéficiez d’une expertise sur les volets administratifs et législatifs.

Tout savoir sur la gestion locative

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES