Comment vendre son bien facilement - SGL

Comment vendre son bien facilement

Pour vendre son bien immobilier facilement et au prix désiré, il est recommandé de ne pas brûler les étapes. La vente d’un bien est un parcours qui peut s’avérer long et complexe. Voici quelques conseils pour vous aider à vendre votre bien en toute sérénité.

1. Faire les diagnostics obligatoires

Ce n’est pas nécessairement l’étape la plus agréable, mais la réalisation des diagnostics obligatoires est indispensable pour mettre en vente un bien, que vous passiez par un intermédiaire ou non pour réaliser la transaction. Les documents à fournir varient selon le type de bien (maison ou appartement), mais doivent toujours être délivrés par un diagnostiqueur certifié.

Diagnostics obligatoiresMaisonAppartement
(en copropriété)
Diagnostic de performance énergétique (DPE)OuiOui
Constat de risque d’exposition au plombOuiOui
État mentionnant la présence ou absence d’amianteOuiOui
État de l’installation intérieure de l’électricitéOui
(si l’installation à plus de 15 ans)
Oui
(si l’installation à plus de 15 ans)
État de l’installation intérieure du gazOui
(si l’installation à plus de 15 ans)
Oui
(si l’installation à plus de 15 ans)
État relatif à la présence de termitesOuiOui
État des risques et pollutionsOuiOui
Diagnostic BruitOuiOui
État de l’installation d’assainissement non-collectifOuiOui

Un conseiller SGL vous accompagne à chaque étape de la vente de votre bien

2. Estimer son bien immobilier

Vous avez probablement une idée du prix auquel vous voulez vendre votre bien, mais est-il représentatif du marché immobilier local ? Le risque est toujours de surestimer le prix de vente et de ne pas trouver acquéreur. Il n’est pas non plus dans votre intérêt de vendre votre bien en-dessous de son prix d’achat. Une bonne transaction implique une plus-value. Alors pour connaître le juste prix de votre bien immobilier, faites-le estimer par un professionnel.

Le professionnel de l’immobilier qui évaluera votre bien a une bonne connaissance du marché de l’immobilier, des prix pratiqués actuellement et des critères qui permettent de valoriser un bien (situation géographique, exposition, espaces extérieurs, agencement, …). Il saura donc vous donner des indications essentielles qui pourront vous servir d’arguments au moment de la mise en vente.

à savoir

L’estimation d’un bien immobilier peut être réalisée gratuitement par une agence immobilière ou un notaire.

3. Mettre en valeur son bien

Faites-vous l’avocat du diable ! Partez du principe que vous vendez votre bien à vous-même et notez tous les détails que vous changeriez. Sur la base de cet exercice, vous pouvez créer une liste de petits travaux et réparations à effectuer avant de commencer les visites. L’absence de travaux à effectuer est souvent un argument fort. N’oubliez pas : l’acheteur doit pouvoir se projeter dans le logement qu’il visite. Mettez votre bien en valeur en réalisant les tâches suivantes :

  • Nettoyer le logement de fond en combles.
  • Enlever les objets personnalisés.
  • Déplacer les objets encombrants afin de rendre la pièce plus spacieuse.
  • Repeindre les murs abîmés ou tachés.
  • Réaliser les travaux nécessaires.

à savoir

Pour valoriser votre bien, vous pouvez faire appel à un expert en home staging. Cette prestation a un coût, mais elle peut permettre de vendre votre bien plus rapidement et parfois à meilleur prix.

Conseil : pensez à faire des réparations

Faire des travaux avant de vendre engendre un coût supplémentaire que le vendeur doit prendre en compte. Parfois, le jeu en vaut la chandelle, car quelques ajustements réalisés peuvent faire la différence et permettre de vendre plus vite. Évidemment, il ne s’agit pas de réaliser de gros travaux coûteux, mais de faire quelques réparations pour « rafraîchir » votre bien. Voici quelques pistes :

  • Privilégier les travaux de rénovation si cela permet d’améliorer la performance énergétique du logement.
  • Mettre aux normes les installations de gaz et d’électricité.
  • Repeindre les murs.
  • Entretenir les extérieurs.

4. Fixer le prix de vente ou passer par un intermédiaire

Une vente immobilière ne s’improvise pas ! Il faut du temps et des connaissances en la matière. Vous pouvez choisir de vendre vous-même votre bien immobilier. Dans ce cas, préparez en amont votre stratégie de vente. Vous devez connaître votre logement sur le bout des doigts afin de le présenter sous son meilleur angle lors des visites. De plus, vous serez chargé d’effectuer toutes les démarches administratives relatives à la vente.

Si vous choisissez de passer par un intermédiaire pour vendre votre bien, vous laissez le professionnel trouver l’acquéreur. En mandatant une agence immobilière, vous offrez à votre bien une plus grande visibilité, ce qui peut aider à accélérer la vente. Le vendeur a le choix du type de mandat et ainsi choisir de confier son bien à une seule ou plusieurs agences immobilières en même temps.

Les différents mandats de vente

Si vous choisissez de faire appel à une agence immobilière pour vendre votre bien, vous pourrez choisir entre trois types de mandat de vente : le mandat simple, le mandat semi-exclusif et le mandat exclusif.

Le mandat simple

Il s’agit du type de mandat le moins contraignant pour le vendeur. Le mandat simple permet au vendeur de confier son bien immobilier à plusieurs professionnels en même temps ou de trouver un acquéreur par ses propres moyens. La commission est alors versée à l’agence immobilière qui réalise la transaction. Si cette solution semble plus flexible, il est possible que les agences connaissant le contexte de concurrence mettent en œuvre moins de moyens pour vendre votre bien rapidement.

Le mandat semi-exclusif

Compromis entre le mandat simple et le mandat exclusif, le mandat semi-exclusif permet au vendeur de donner un mandat exclusif à une agence immobilière tout en se conservant le droit de trouver un acquéreur par ses propres moyens. Ce type de mandat offre une certaine souplesse. De plus, la commission n’est due à l’agent immobilier que si la vente est conclue par son intermédiaire. Attention, cela peut causer des complications avec l’acheteur si celui-ci s’aperçoit que le bien est également mis en vente sans commission. Il pourrait être tenté de vouloir négocier.

Le mandat exclusif

Le mandat exclusif, comme son nom l’indique, noue une relation exclusive entre l’agence et le vendeur. À travers ce mandat, l’agence immobilière s’engage à mettre tout en oeuvre pour trouver un acquéreur rapidement. Généralement, le mandat est conclu pour une durée conventionnelle de trois mois. Durant cette période, le vendeur ne peut pas faire appel à un autre professionnel ou vendre lui-même le bien, sans pénalités. En revanche, l’agence s’engage à présenter de potentiels acquéreurs au vendeur. Si la transaction est réalisée, l’agent immobilier perçoit une commission. Depuis la loi ALUR du 24 mars 2014, le mandat exclusif doit préciser les actions particulières auxquelles le mandataire s’engage, ainsi que les modalités et périodicités de comptes-rendus au mandant.

Attention aux risques à vouloir vendre entre particuliers

Il existe de nombreuses plateformes et sites internet mettant en relation des particuliers qui souhaitent vendre et acheter un bien. Si financièrement, il est tentant de se passer d’un professionnel et d’opter pour ces outils, sachez qu’une transaction immobilière comporte des règles. La méconnaissance des aspects techniques et juridiques peut venir ralentir, voire annuler, la vente (refus de prêt immobilier, vices cachés, risque de litiges,…). Il est parfois plus judicieux de faire moins d’économies, mais de s’assurer une transaction rapide en bonne et due forme.

5. Formaliser et notifier la vente

Vous avez trouvé un acquéreur et êtes tombé d’accord sur le prix. Félicitations ! Mais ce n’est pas fini. L’acquéreur doit vous faire une offre d’achat formalisée. Après signature de l’offre d’achat, direction le notaire pour signer le compromis de vente, la promesse d’achat ou la promesse de vente, selon la forme choisie de l’avant-contrat.

Deuxième étape, les financements ont été validés, le dossier des diagnostics obligatoires est complet, le temps est venu de concrétiser la transaction via la signature de l’acte authentique de vente. Ce document certifie la vente du bien immobilier et doit être signé chez le notaire par le vendeur et l’acheteur. C’est lors de ce rendez-vous que s’effectue également le paiement du bien immobilier par l’acheteur.

Questions réponses

Est-il plus rentable de passer par un intermédiaire pour vendre son bien immobilier ?

Confier la vente de son bien immobilier à un professionnel peut sembler contraignant et coûteux, car la commission, même si elle est payée par l’acheteur, correspond à une somme qui aurait pu vous revenir si vous aviez vendu le bien par vous-même. Il est rentable de passer par un intermédiaire si vous désirez vendre votre bien rapidement. Le professionnel saura estimer la valeur de votre bien en fonction du marché actuel, un point important pour attirer les acheteurs. Il dispose également de nombreux moyens pour communiquer sur votre bien et le mettre en avant multipliant ainsi les chances de trouver un acquéreur. Enfin, passer par un professionnel permet de vous libérer du temps tout en suivant l’évolution de la vente grâce à des reportings réguliers. Finalement, l’option est peut-être plus rentable qu’elle n’y paraît.

Comment bien évaluer le prix de mon logement pour le vendre seul ?

Le prix de vente d’un bien immobilier est un point d’équilibre fragile entre la volonté du vendeur de faire une plus-value et le désir de l’acquéreur d’acheter à un prix raisonnable. En pratique, il s’agit de déterminer un prix en accord avec le marché de l’immobilier local en tenant compte d’une série de critères objectifs (année de construction, superficie, performance énergétique, …). Pour afficher le juste prix, renseignez-vous des prix pratiqués dans votre quartier, ils constituent un bon baromètre.

Quels sont les documents nécessaires à la vente de mon bien ?

En tant que vendeur, vous êtes tenu de fournir un certain nombre de documents juridiques et techniques, condition nécessaire à la réalisation de la vente de votre bien immobilier. Certains de ces documents vous concernent, d’autres concernent le bien immobilier. Il faut savoir que ces documents doivent être fournis dès la signature du compromis de vente et devront, si nécessaire, être mis à jour au moment de la signature de l’acte authentique. Parmi les documents obligatoires, vous devrez fournir :

  • Une pièce d’identité
  • Un questionnaire d’état-civil complété
  • Le titre de propriété
  • Les diagnostics obligatoires réalisés
  • La copie des avis d’imposition, taxe foncière et taxe d’habitation
  • Un document informant de la présence ou non d’un dispositif de détection de fumée

Cette liste est non-exhaustive. D’autres documents peuvent être demandés par le notaire, notamment s’il s’agit d’un bien en copropriété.

LES AUTRES DOMAINES D’EXPERTISE DE SGL

  • Gestion locative
  • Syndic

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL NICE

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES