Les risques à éviter si vous louez un logement à votre enfant [Location immobilière]- SGL
  • Accueil
  • Actualités
  • Location : attention à ces risques si vous louez un logement à votre enfant

Location

Location : attention à ces risques si vous louez un logement à votre enfant

La dernière rentrée scolaire a permis de réitérer un constat : l’état actuel du marché locatif a complexifié la recherche d’appartements pour les étudiants et les jeunes actifs. Dans ce contexte, louer un logement à son enfant apparaît comme un choix judicieux. Si cette forme de location comporte de nombreux avantages pour les deux parties (plus de flexibilité, de réactivité en cas de problème, de confiance, etc.), il est toutefois important de rester vigilant face aux risques associés à cette pratique.

Omettre les formalités classiques

Les formalités lorsqu’on loue un logement à son enfant ne diffèrent pas de celles qui s’appliquent à une location classique. Autrement dit, le parent devra, a minima :

  • Établir un contrat de location,
  • Déterminer le montant d’un loyer mensuel et ses modalités de versement,
  • Et fixer des charges locatives.

Toutes ces étapes peuvent paraître secondaires lorsqu’il y a un lien de parenté avec un locataire. Or, elles sont obligatoires et doivent s’appliquer à toutes les locations. Autre formalité qui peut facilement être omise lorsqu’on loue à son enfant : souscrire une assurance propriétaire non-occupant. Personne n’est à l’abri d’un sinistre et l’assurance PNO permet de se prémunir de certains imprévus. À noter également qu’en cas de dégradations, cette assurance propriétaire offre souvent une meilleure indemnisation que l’assurance habitation.

Sous-évaluer le montant du loyer

Un point important de la réglementation locative à ne pas négliger est qu’un loyer doit toujours être fixé en fonction du marché immobilier local. Selon l’emplacement du bien, il peut même faire l’objet d’un encadrement des loyers. Ainsi, fixer un loyer trop bas par rapport au marché comporte des risques et notamment celui d’être considéré comme étant de la fraude fiscale. En effet, plus un loyer est bas et plus les charges déductibles peuvent être susceptibles d’annuler ou de diminuer les revenus fonciers imposables.

Cette situation peut donc entraîner un redressement fiscal. À noter qu’en pratique, il est essentiel de maintenir un écart raisonnable entre le loyer accordé et les tarifs du marché. La bonne démarche à suivre est donc de se renseigner sur les loyers pratiqués dans le secteur où se situe votre logement et de vous aligner sur la moyenne observée. Vous vous assurerez, ainsi, de rester en conformité avec la règlementation et d’éviter tout contentieux fiscal. Pour plus de sérénité, vous pouvez également faire appel à un professionnel de l’immobilier.

Important

En louant un logement à votre enfant, celui-ci ne pourra pas bénéficier des APL. Votre statut de bailleur lui interdit l’accès à cette aide et ce, quels que soient le montant du loyer et ses revenus.

Quid de l’hébergement à titre gratuit ?

L’hébergement à titre gratuit est une autre option envisageable pour loger votre enfant. Cette forme d’hébergement est aussi appelée « prêt à usage » ou « commodat ». Dans ce contexte, aucun contrat de location n’est formalisé, ce qui rend les règles relatives à la durée de la location non applicables. L’accord peut même rester verbal. Il est toutefois recommandé de rédiger un document écrit afin de justifier à l’administration fiscale le statut du bien. Le but étant d’éviter d’être soumis aux taxes sur les logements vacants.

Important

Même en l’absence de loyer, un logement est assujetti à des charges qui peuvent être imputées à l’une ou l’autre des parties. Ces charges ne peuvent, en revanche, pas être déduites des impôts.

À lire également sur la location immobilière

Partager



Maëva Floricourt

En tant que rédactrice web SEO spécialisée dans l'immobilier et la gestion patrimoniale, je décrypte l'actualité complexe de ces domaines pour la rendre accessible à tous.

Découvrir cet auteur

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES