Les 3 inconvénients du statut LMNP - SGL

Quelles sont les limites de la location meublée non-professionnelle (LMNP) ?

L’investissement en LMNP n’est pas un investissement classique. La singularité de son statut implique le recours à une fiscalité qui lui est propre. S’il possède indéniablement de nombreux avantages, il s’accompagne également de certaines limites qu’il est important de considérer. SGL fait le point pour vous.

1/ La réduction d’impôt en LMNP ne s’applique qu’aux revenus locatifs

L’une des principales limites du statut LMNP est l’absence de réduction d’impôt sur d’autres sources de revenus. Pour rappel, ce dispositif permet de diminuer, voire d’annuler, la base imposable des loyers perçus. Sauf que cette réduction d’impôt s’applique spécifiquement aux revenus locatifs et ne s’étend pas aux autres sources de revenus, comme les revenus du travail ou encore ceux issus des capitaux.

Autrement dit, la LMNP offre une réduction de la base imposable liée aux revenus locatifs, mais ne permet pas de réduire l’impôt global sur d’autres types de revenus. Malgré tout, le statut offre un abattement particulièrement attractif de 50 % sur l’intégralité des revenus perçus.

2/ L’amortissement du bien est limité en LMNP

Un des avantages du statut LMNP est la possibilité d’amortir le bien. Or, il est important de noter que cet avantage est limité dans le temps. En pratique, il est possible d’étaler l’amortissement d’un investissement sur environ 30 ans, tandis que celui des meubles s’étend sur une période de 7 ans. Une fois ces délais écoulés, cette option n’est plus disponible. Autrement dit, à la fin de cette période, la part imposable des revenus locatifs augmente inévitablement.

À noter, en revanche, qu’en se faisant accompagner par un expert en gestion de patrimoine, il est parfaitement possible d’atténuer cette perte fiscale.

3/ La comptabilité LMNP en régime micro-BIC

Autre point à considérer : la gestion comptable de la LMNP. Sous le régime micro-BIC, celle-ci peut paraître complexe, surtout en ce qui concerne le calcul des charges et de l’amortissement. Toutefois, pour contourner cette difficulté, il est parfaitement possible d’avoir recours aux services d’un expert-comptable. Cette option est en revanche à intégrer dans le budget de votre projet.

À noter que même en optant pour le régime réel, vous devrez également fournir annuellement des documents comptables, comme le bilan et le compte de résultat.

Tout savoir sur le statut LMNP

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES