Incendies : quelle couverture pour votre maison ? - SGL

Actualités

Incendies : quelle couverture pour votre maison ?

C’est un fait, la période estivale est malheureusement bien souvent synonyme d’incendies, volontaires ou involontaires, avec les ravages que cela implique. Généralement, la garantie incendie fait partie des garanties basiques proposées au sein des contrats multirisques habitation. Toutefois, attention, il existe certaines exclusions et le fait de ne pas respecter les règles d’entretien imposées par les communes peut vous priver de toute indemnisation. Explications.

Partager


Est-il obligatoire d’assurer votre logement ?

Si la garantie incendie reste facultative lors de la souscription de votre contrat d’assurance habitation, elle est pourtant fortement recommandée. En effet, un propriétaire reste libre de souscrire une assurance habitation, ou pas ! Et de choisir la formule la mieux adaptée à ses besoins; les formules ayant toutes des niveaux de garanties différents. Si vous souhaitez être couvert pour les risques d’incendie, il faudra donc opter pour une assurance multirisques habitation qui inclut cette garantie. La plupart du temps, elle couvre :

  • les vêtements,
  • le mobilier,
  • les appareils ménagers et électriques,
  • les dommages causés par la fumée,
  • l’intervention des secours (pompiers).

ATTENTION

Il est important de bien vérifier sur le contrat souscrit les garanties proposées ainsi que les montants d’indemnisation proposés car ils peuvent différer d’une compagnie d’assurance à une autre. Si ce n’est pas le cas des propriétaires, les locataires, quant à eux, sont dans l’obligation de souscrire une assurance habitation qui intègre la garantie incendie.

Le défaut d’assurance, peut même amener à une rupture de bail à l’initiative du propriétaire. De la même manière il sera indemnisé en cas de sinistre, selon les conditions prévues dans le contrat signé.

BON A SAVOIR

Les incendies ne sont jamais reconnus comme catastrophe naturelle. Il est donc impératif de souscrire une garantie pour pouvoir être indemnisé en cas de sinistre.

Les exclusions de garantie : pour qui, pour quoi ?

Comme évoqué plus haut, souscrire une assurance habitation n’est pas forcément synonyme d’indemnisation à hauteur du préjudice subit si le bien assuré est touché par les flammes. En effet, en règle générale, seuls sont pris en compte les dégâts subits par le bien en lui même. Si vous souhaitez couvrir d’autres parties de votre habitation comme les piscines, les abris de jardins, cabanons ou autres, vous devrez alors souscrire des options supplémentaires à votre contrat. Si vous pensez avoir du mobilier de valeur, n’hésitez pas à le signaler lors de la souscription de votre contrat d’assurance. En effet, c’est sur cette déclaration que l’indemnisation sera calculée en cas de sinistre. L’intérêt de mettre à jour son contrat de manière régulière prend ici tout son sens ! Il en va de même pour les bijoux ou objets de valeurs comme les œuvres d’art.

Pour information, les exclusions suivantes ne sauraient être prises en compte pour dédommager les assurés en cas d’incendie pour les dommages causés :

  • par des coups de feu,
  • lors de brûlures moindres (à déterminer avec votre assureur),
  • aux arbres et plantations de votre jardin,
  • au terrain et à votre mobilier de jardin.

Dans le cadre de feux de forêt, mieux vaut prêter attention aux clauses dont le non-respect peut considérablement diminuer le niveau d’indemnisation, voire même le supprimer, comme l’obligation de débroussaillage et d’entretien de votre jardin. L’ensemble de ces règles est régi et encadré par le Code forestier. Attention, il se peut également que votre commune prévoie des règles encore plus strictes dans le cadre de son plan de prévention des risques (c’est le cas de 200 communes en France).

Quel est la procédure pour se faire indemniser lors d’un incendie ?

Votre logement est sinistré par un incendie ? Il faut désormais agir au plus vite et déclarer le sinistre dans les 5 jours ouvrables suivant sa survenance. Pour aller au plus rapide, contactez votre assureur par téléphone, par mail ou par courrier en RAR afin de le prévenir et de lui communiquer :

  • le numéro de police de votre contrat d’assurance,
  • la description complète et détaillée du sinistre,
  • un état des lieux des dommages causés.

Afin de prouver vos dires, il est impératif de garder des preuves : les objets brûlés et des photos de ces derniers ainsi que leurs factures. Pour les sinistres inhérents au bien, vous pourrez demander des devis de remise en l’état à des professionnels. Généralement, une expertise est demandée par la compagnie d’assurance qui va donc missionner un expert mandaté pour estimer le montant des dommages subis. Cette estimation servira de base pour votre indemnisation. Si vous jugez que l’expertise n’est pas juste, n’hésitez pas à demander une contre-expertise (à vos frais). Une fois le rapport d’expertise entre vos main, la compagnie d’assurance procèdera au remboursement.

A lire également :

Partager



Julie Sorli

Rédactrice web

En veille constante, je vous partage les actualités du marché immobilier et vous dévoile les astuces et informations essentielles à connaître dans le domaine.

Découvrir cet auteur

Nos agences immobilières

SGL AIX EN PROVENCE MARSEILLE

SGL BORDEAUX

SGL LILLE

SGL LYON

SGL PARIS

SGL TOULOUSE

SGL BIARRITZ

SGL CAEN

SGL CHAMBERY

SGL CLERMONT-FERRAND

SGL DIJON

SGL METZ

SGL MONTPELLIER

SGL NANTES

SGL NICE

SGL ORLEANS

SGL REIMS

SGL RENNES

SGL ROUEN

SGL STRASBOURG

SGL TOURS

SGL VANNES